Mot du Président

Accueil Voeux du Président

L’année 2020 a offert au monde une leçon, qu’il ne sera pas prêt à oublier de sitôt. Le Coronavirus, puisqu’il faut le nommer, a perturbé tout le système mondial. Il a rappelé à l’humanité qu’aucune discrimination ne saurait valoir devant lui, qu’il n’a nul besoin de visa, de titre de voyage, d’aucune forme d’autorisation, pour franchir les limites des demeures, des villes, des pays. Il rappelle à tous, la fragilité de la condition humaine, tout en nous enseignant les valeurs d’humilité, de solidarité et de partage. Des cassandres qui prédisaient l’hécatombe pour notre vieille bonne Afrique, en sont pour leur frais. Ils ignorent que la résilience est africaine.

Si les africains se donnent la main, rien ne pourra résister devant leurs forces.
Résilience pourrait être la devise de l’africain, tant les autres durant des siècles, ont tenté de décimer notre race.
Un esclavage qui a fait de l’Afrique la foire gratuite des esclavagistes.
La colonisation et son lot d’inhumanité, a cru laisser exsangue le continent lui substituant la plus pernicieuse forme d’exploitation. Malgré tout, l’Afrique tient debout. Elle sera plus forte encore, si la solidarité se
concrétise au sens vrai du mot.
Il est temps que tous comprennent cette forte interpellation de Césaire : « mais enfin, où vous croyez-vous ?… Je m’en vais vous le dire. Une raque. Vous savez ce que l’on appelle une raque: L’énorme fondrière, l’interminable passage de boue ; oui nous sommes dans la raque de l’histoire… Il faut en sortir, pour la nation, c’est cela la liberté. Sortir de la raque…ce n’est pas facile et malheur à vous si vous croyez qu’on
vous tendra la main ! Alors, vous m’entendez : on n’a pas le droit d’être las.»
En cette année nouvelle, nous formulons l’espoir de voir la paix prendre pied définitivement dans notre sous-région.
S’il est vrai qu’il ne saurait y avoir de développement véritable sans paix, il est aussi établi que sans Justice, la paix serait illusoire. Le triptyque paix, justice et développement va commander la marche vers un avenir radieux et cela est un vœu que je formule pour les populations de l’UEMOA.
En ces moments difficiles, il est bon de se souvenir que trébucher, tomber, tout cela n’est pas grave. Mais ne pas se relever, est le vrai drame.
Nous autres africains, savons que nous ne devrons jamais nous coucher. Nous devons rester debout, quoiqu’il arrive.
Au moment où commence la nouvelle année, nous pensons, à toutes ces personnes qui sont sur le chemin
de l’exode à cause d’une guerre insensée, à la recherche d’un refuge.
Nos pensées vont vers ces soldats, qui, au prix du sacrifice ultime, bataillent pied à pied avec un ennemi
rodé dans les attaques lâches, afin de nous apporter la quiétude.
Aux enseignants, qui luttent contre l’ignorance ; à ces gens de santé, dont les prouesses ont permis de maitriser la pandémie ; à toutes celles et à tous ceux qui au service de l’autre, font que notre humanité devient une véritable foire du donner et du recevoir ; aux malades ; à ceux qui sont dans la solitude ; dans la douleur ; nous avons une pensée pieuse pour chacun, individuellement.
Bonne et heureuse année 2021, et que Dieu bénisse nos familles.

Besoin d'infos

Porte d’entrée de la Cour, le Greffe est à votre disposition pour tout renseignement portant sur les modalités de saisine de la juridiction, le suivi de vos procédures pendantes, …

Appelez le +226 25 37 45 18